AIRPROFIL anime des formations spécifiques aux fluides industriels

 


Depuis 2019 et jusqu'au début du confinement en France, vers le 16 mars 2020, François BOUTEILLE, gérant et principal Formateur d'AirProfil, a suivi un intéressant apprentissage comme sous-traitant de divers centres de formation.

 

Plusieurs dizaines de stages de type "Habilitation Vapeur", "Recyclage Vapeur", "Sensibilisation au risque ammoniac frigorifique", mais aussi "Froid Industriel", "Chauffage et climatisation", "Consignation mécanique et fluidique", voire un stage "Robinetterie vapeur".

 

Le plus souvent, ces prestations étaient assez peu payées, sans doute parce que nous intervenions comme sous-traitants de sous-traitants. Donc nous n'avons pas du tout le sentiment d'avoir perdu notre temps. Au contraire, nos partenaires assumaient le travail administratif et, surtout, le travail commercial. Au fil des mois, les notes données par nos stagiaires ont progressé, ce dont nous sommes très fiers !

 

De manière amusante, on nous a d'abord confié l'Ouest de la France. Ensuite, nous sommes intervenus en Bourgogne, en Lorraine et même en Alsace, des régions que nous avons particulièrement appréciées quand on avait encore la possibilité de sortir de chez soi et de trouver un restaurant ouvert.

 

Ainsi, donc, AirProfil a pu enrichir ses connaissances de manière accélérée sur deux points essentiels :

 

1/ En quoi consistent la Surveillance et la Conduite des installations de Vapeur, de NH3 et d'air comprimé ? Les grandes sociétés d'exploitation expliquent sur leurs sites Internet, que leurs bonnes performances, par exemple sur le plan énergétique, s'explique par le savoir-faire de leurs Techniciens d'exploitation. Mais en quoi consiste vraiment ce savoir-faire ? Et qui le détient : les Techniciens d'Exploitation ou les multiples sous-traitants ?

 

2/ Quels événements indésirables (EI) sont-ils susceptibles de survenir en Exploitation ? Par exemple, nous avons répertorié (au 16 avril 2020) pas moins de 33 "EI" dans le domaine de la production de Vapeur. Mais seulement 8 "EI" dans le cas des "salles de machines" à l'ammoniac. Donc, nous sommes preneurs de toute information dans ce domaine. Dans le cas de l'air comprimé, nous en connaissons des dizaines...

 

Nous reprendrons ces stages de base à travers nos bons partenaires dès la levée du confinement - on parle du 11 mai 2020.

 

En attendant, cette période un peu longue de repos forcée nous a permis de développer des contenus de formation absolument originaux dans le domaine de la vapeur, du froid industriel et de l'air comprimé. Après avoir mis quelque vidéos sur une chaîne YouTube gratuite il y a quelques années, nous prévoyons d'utiliser une plate-forme spécialisée payante dans les semaines qui viennent.

 

On vous en parlera alors sur ce site, sur LinkedIn et sur Datadoc.

 

 

 

 


AVRIL 2020 : NOUVEAU STAGE Air Comprimé « Surveiller et télé-surveiller » 

 

Aperçu du stage :

 

La surveillance ou la télé-surveillance d'une installation d'air comprimé porte sur divers paramètres qui peuvent être assez différent d'une industrie à l'autre, voire d'un poste de travail à l'autre :

 

- mesures de température et de pression

- mesure de la qualité de l'air comprimé

- mesure de la teneur en CO, CO2 et 02 de l'air comprimé

 

Mais, pour prendre cet exemple, de quelle pression parle-t-on ? Au refoulement des compresseurs d'air, en sortie de centrale ou sur l'alimentation d'une machine stratégique située au bout de l'usine ?

 

On aura le même genre de questionnement pour tous les autres paramètres =cité ci-dessus et bien d'autres. Et on découvrira à l'issue du stage, que le "surveillant de centrale" n'est peut-être pas un ingénieur diplômé, mais qu'il fait rapidement des raisonnement qui donneraient (et qui donnent) mal à la tête des "managers" !

 

Bientôt des vidéos peu coûteuses sur Internet dont le prix sera déduit de celui d'un stage présentiel éventuel.

 

 


AVRIL 2020 : NOUVEAU STAGE  "Conduite des installations de production de vapeur : le rôle méconnu des Rondiers"

 

Aperçu du stage :

 

En matière de production de vapeur, et sans même parler des "tests", il y a des paramètres à surveiller :

 

- niveaux d'eau et température de la bâche alimentaire et des chaudières

- niveaux de produits de traitement d'eau et résultats des analyses de traitement d'eau - parfois réalisées automatiquement

- niveaux de pression du combustible ou de l'air de combustion, selon les combustibles

 

Pour prendre un exemple, faut-il s'intéresser à une petite flaque d'eau près de votre adoucisseur, et pourquoi ? Il est arrivé que le flexible qui alimente en eau liquide le bac à sel soit endommagé ou percé. Dans ce cas, vous perdez un peu d'eau : c'est sans importance. Mais ce même flexible est utilisé pour aspirer la saumure lors de la phase de régénération des résines. Et s'il est percé, il aspirera un mélange de saumure et d'air, ce qui aura des conséquences très importantes sur la "capacité" de l'adoucisseur.

 

On aura le même genre de questionnement pour de nombreux autres paramètres. Et on découvrira l'importance du travail de "ronde", assuré parfois, quand ils passent dans leur chaufferie, par des chefs d'ateliers expérimentés !

 

Bientôt des vidéos peu coûteuses sur Internet pour vous préparer à suivre un stage présentiel éventuel.